Les produits de saison « mai » 2018-06-06T17:41:00+00:00

Project Description

Mai

L’origine du mois de mai vient du latin maius, donné en l’honneur de la déesse romaine Maia, déesse de la fertilité et du printemps, à ne pas confondre avec la déesse grecque du même nom.

Le fameux muguet du 1er mai, comme un symbole du printemps et des beaux jours, le muguet refleurit dans les rues tous les ans. Une tradition botanique qui se mêle à celle de la manifestation des travailleurs pour la fête du Travail.

Cette coutume tire ses origines à la Renaissance. Le muguet devient à cette époque un porte-bonheur que l’on offre à cette période de l’année depuis le roi Charles IX. C’est lui, en 1561, qui officialise la tradition d’en offrir chaque année aux dames de sa cour. Un rituel royal qui s’étend au peuple dans les années 1900.

Plus les mois passent, plus notre panier de saison se garnit. Les couleurs et les parfums embaument à nouveau les étales. Laitues, romaines, cresson, fines herbes, radis roses et croquants, jeunes poireaux,  carottes et navets avec leurs fanes, petits oignons blancs, pommes de terre primeurs, haricots verts, pois gourmands ….

La nature s’ouvre et les premiers fruits apparaissent : On croque avec délice les fraises. Toutes seules ou mariée avec une maquée, en tarte sur une crème d’amandes, en curd,… Les beaux jours sont de retours.

Le travail à la vigne a repris, on a mis en bouteille certaines cuvées, on arrache les vieux pieds pour faire place aux plus jeunes, on laboure pour éviter la prolifération de certains parasite,…

Les vaches sont de retour en pâture et se nourrissent à nouveau d’herbes tendres et de fleurs printanières et avec ça, la crème et les fromages blancs fermiers sont à leur meilleur de l’année !

En plus des agneaux et du veau de lait, délicat et tendre, les pigeonneaux arrivent.

 

On dit au revoir aux coquilles Saint Jacques . Leur pêche est interdite dès la mi-mai, elles entrent dans leur période de ponte et, la poche à œufs, le corail, va grossir au détriment de la noix. Voici les délicieuses langoustines de Bretagne mais aussi les tourteaux au mieux de leur saveur ! Thons et sardines  se rapprochent tout doucement des côtes avec le beau temps qui revient et le réchauffement de l’eau. Les  lisettes (petits maquereaux) sont là aussi en abondance, une merveille souvent méconnue.

Quant aux fromages, C’est le moment  des cœurs à la crème, des fontainebleaux, de tous les chèvres et enfin des fromages normands.

Le Camembert est le premier à s’épanouir en mai. Le véritable Camembert de Normandie à l’A.O.C., dont la saveur de fromage au lait cru moulé à la louche est incomparable.

Pour les Pont-l’Evêque, Livarot et autres fromages normands à la maturation un peu lente, on attendra encore un mois.

 

Texte : Charlotte Huc

Photos : Charlotte Huc et amis

Source : L’Almanach du gastronome d’Armelle de Scitivaux.

Un livre passionnant d’une amoureuse des produits de saison et de la bonne table. Ce livre a été une révélation et une réelle source d’informations et d’inspiration. Une bible à avoir chez soi !